MÉMORIAL DES OFFICIERS DE MARINE

 

 

 

  TRUCHIS de LAY (de) Bernard, Marie, Joseph

Naissance : 22/11/1936 à Lyon (6e) (Rhône)
Entré en service : 01/10/1956
Origine : École navale

  Informations relatives au décès

Grade : Lieutenant de vaisseau
Affectation : Sous-marin Eurydice
Fonction : Commandant
Date : 04/03/1970     Age : 33 ans
Lieu : Mer Méditerranée, au large des côtes de Provence

  Références :

Message n° 041753Z du commandant de l'escadrille des sous-marins de la Méditerranée daté du
4 mars 1970
Jugement déclaratif de décès rendu par le tribunal de grande instance de Toulon le 21 juillet
1970 et transcrit le 26 août 1970 dans les registres d'état civil de Toulon.


  MORT DANS L'ACCOMPLISSEMENT DE SON DEVOIR

  Circonstances du décès

L'Eurydice était comme la Minerve un sous-marin à hautes performances de type Daphné. Il avait été construit par l'arsenal de Cherbourg entre 1960 et 1964. Son état-major comprenait le LV de Truchis de Lays, commandant, le LV Petit, officier en second, le LV Lagadec, chef du service armes sous-marines, l'EV 1 Briand, chef du groupement énergie ainsi que les EV 1 Georges des Aulnois et Robert. Un officier de la Marine pakistanaise, le LV Katak Jabil Khan était en stage de formation.

Son équipage comportait cinquante-deux d'officiers mariniers, quartiers-maîtres et matelots.

L'Eurydice avait quitté le mouillage de Saint-Tropez le 4 mars 1970 à 6 heures pour effectuer un exercice de détection et d'attaque avec un avion Bréguet Atlantic de la base de Nimes-Garons. Le dernier échange de communications radio entre cet avion et le sous-marin eut lieu à 07h13. Comme cet échange paraissait avoir été interrompu brutalement, l'avion donna l'alerte et commença à rechercher le sous-marin. Dans la matinée, il fut rejoint par une dizaine de navires et quelques hélicoptères. Vers 13 heures, on repéra une tâche d'huile et des débris qui purent être identifiés. On apprit par ailleurs que les sismographes de la veille permanente sismique avaient enregistré une très forte explosion sous-marine à 7 h 52.

Les causes de cet accident sont restées inconnues.

L'épave du sous-marin a été retrouvée par le navire de recherche américain ARS Mizar puis par le bathyscaphe Archimède. Elle repose par 1500 mètres de fond dans le 130 à 7 nautiques du cap Camarat.


  Citations & Décorations

Par décision ministérielle n° 5 du 10 mars 1970, les membres de l'équipage du sous-marin Eurydice ont reçu la citation suivante :
"Appartenant à l'équipage du sous-marin Eurydice, ayant volontairement choisi la vie passionnante mais dangereuse des sous-marins, a offert à tous les français l'exemple d'un idéal et d'une foi voués au service du pays. Disparu en service commandé avec son bâtiment le 4 mars 1970."

           Avancement

01/04/1964    LV
01/10/1957    Asp.
01/10/1958    EV 2
01/10/1959    EV 1

        Brevets, Certificats

   Certificat supérieur de Sécurité
1963   Certificat d'aptitude à la navigation sous-marine
1966   Brevet d'officier ASM (sous-marins)

        Commandements

29/09/1969  Sous-marin Eurydice  (LV)

           Affectations

1956-1958   École navale    Lanvéoc (Finistère)
1958-1959   Croiseur Jeanne d'Arc    École d\'application des enseignes de vaisseau
1960   Aviso La Capricieuse    Forces maritimes du pacifique / Nouméa
1962   Sous-marin Galatée    1ère Région maritime / Cherbourg
1963   Sous-marin Andromède    1ère Escadrille de sous-marins / Toulon
1964-1965   Sous-marin Flore    1ère Escadrille de sous-marins / Toulon
1966-1968   Sous-marin Minerve    1ère Escadrille de sous-marins / Toulon
1969   École des officiers ASM    Toulon
1969-1970   Sous-marin Eurydice    1ère Escadrille de sous-marins / Toulon


  Autres informations

La découverte de l'épave de l'Eurydice est racontée par G. Houot dans "Vingt ans de bathyscaphes" (Arthaud 1972, réédité par Famot-Beauval en 1977).


Réf. SHM :  2476/7


Date de mise à jour de la fiche :  01/01/2013


Précédent      dans la même période       Suivant